Archives du mot-clé web sémantique

Les potentialités du Web sémantique pour le partage du travail des historiens… et des archivistes !

Le Pôle Histoire numérique du LAHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes) organisait, le 28 mai dernier, un séminaire sur les perspectives ouvertes par le web sémantique pour le partage des données et le travail des chercheurs en histoire.

Ce séminaire s’inscrivait dans la continuité du projet de Système modulaire de gestion de l’information historique (SyMoGIH) développé au sein du LAHRA. Ce projet est né du souhait de mutualiser les données produites par les recherches individuelles des historiens, données souvent perdues après la publication des travaux qu’elles documentent, et aussi celles produites par des projets financés par l’Agence nationale de recherche. C’est ainsi  que le laboratoire de recherche a développé un modèle générique de stockage des données historiques permettant leur interopérabilité et leur publication sélective. À partir de ce  modèle, une plateforme pour la recherche en histoire a été mise en place, utilisée par plusieurs chercheurs et projets (http://www.symogih.org/). Les données structurées selon ce modèle générique sont interrogeables par les chercheurs en fonction de leurs problématiques.

La plateforme permet :

  • une modélisation progressive de l’information historique grâce à un dictionnaire de « types d’unités de connaissance » (biographie, vie des institutions, vie économique, vie sociale, etc.) ; les instances des unités de connaissance peuvent être enrichies en fonction des recherches et des besoins des chercheurs ; une unité de connaissance est en relation avec plusieurs objets historiques, notamment des « acteurs » (individus) et des « acteurs collectifs » (organismes) ;
  • le stockage collaboratif des données, des textes et des images ;
  • l’indication précise des sources de chaque information ;
  • l’exploitation et la visualisation des données ;
  • la publication sélective des données sur différents sites web dédiés à chaque projet (site relatif au patronat français : http://www.patronsdefrance.fr/ ; portail de ressources géo-historiques : http://geo-larhra.ish-lyon.cnrs.fr/) ;
  • la publication des identifiants des ressources, au sens d’entités identifiées par une URI, qui préparent la mise à disposition sur le web de données d’une partie de l’information.

L’utilisation des données stockées dans les bases de LAHRA a par ailleurs été testée non seulement avec des systèmes d’information géographique (MapInfo et QuantumGIS) mais aussi avec des logiciels de généalogie (GeneWeb et GenJ).

Ce projet est intéressant pour les archivistes à double titre :

  • la modélisation des objets « acteurs » et « acteurs collectifs » permet de produire des descriptions ressemblant à des notices descriptives ISAAR/EAC-CPF de producteurs, et rendrait donc possibles le partage et l’échange de données d’autorité entre archivistes et historiens ;
  • le laboratoire a développé des outils pour sémantiser des données issues de relevés d’associations de généalogistes avec ses propres données.