Archives du mot-clé web sémantique

Annonce des premiers lauréats du fonds de transition numérique de l’État

Le 2 juillet dernier, Clotilde Valter, secrétaire d’État chargée de la Réforme de l’État et de la Simplification, successeur à ce poste de Thierry Mandon, Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, et Laure de la Bretèche, secrétaire générale pour la modernisation de l’action publique (SGMAP), ont annoncé les résultats de la première vague d’appels à projets financés par le fonds « Transition numérique de l’État et modernisation de l’action publique ». Ce fonds, abondé à hauteur de 126 millions d’euros, est financé grâce au programme d’investissements d’avenir (PIA) géré par le Commissariat général à l’investissement. En plus du soutien de ces appels à projet, il contribue notamment au financement du programme d’archivage numérique VITAM.

Continuer la lecture de Annonce des premiers lauréats du fonds de transition numérique de l’État 

PROV, un modèle pour la provenance des données numériques

En 2013, le SIAF avait participé à l’élaboration d’une feuille de route « Métadonnées culturelles et transition vers le Web 3.0 », pilotée par les services du Secrétariat général du ministère de la Culture et de la Communication (MCC). Cette feuille de route, qui s’appuyait elle-même sur les actions 4 et 5 de la feuille de route stratégique ministérielle en faveur de l’ouverture et du partage des données publiques, identifiait neuf axes de positionnement stratégique pour le ministère et ses établissements publics sous tutelle. Les actions opérationnelles ainsi identifiées ont donné lieu à la constitution de groupes de travail, chargés d’élaborer différents livrables (vade-mecum, notes de cadrage, cahiers des charges), et auxquels le SIAF a participé. C’est ainsi que les Archives de France ont piloté le groupe de travail n°8, intitulé « Positionner le MCC en tant qu’expert sur la traçabilité des données numériques ».

Continuer la lecture de PROV, un modèle pour la provenance des données numériques 

Archives et Données liées : nos outils sont-ils prêts à compléter la Toile ?

Les Archives municipales de Gérone (Espagne) ont accueilli et organisé la 2e conférence annuelle du Conseil international des archives, les 10-17 octobre 2014, intitulée « Archives et industries culturelles ». Les principaux thèmes abordés étaient le rôle des archives dans la société de l’information et les nouveaux domaines de création et de distribution des contenus numériques. Les résumés des communications peuvent être consultés sur cette page.

Cette manifestation a été l’occasion pour le Service interministériel des archives de France de présenter les enseignements tirés de deux projets innovants.

Continuer la lecture de Archives et Données liées : nos outils sont-ils prêts à compléter la Toile ? 

Un projet de modélisation pour la description archivistique : présentation des travaux en cours du Conseil international des archives

Le Conseil international des archives poursuit actuellement ses travaux de normalisation de la description archivistique. Le Groupe d’experts sur la description archivistique (EGAD) a reçu pour mission de concevoir un modèle global de la description archivistique (2012-2016). Présidé par Daniel Pitti (Université de Virginie), il rassemble des représentants d’une dizaine de pays, dont deux pour la France (Florence Clavaud des Archives nationales et Alice Motte du Service interministériel des Archives de France).

Pourquoi développer un modèle de la description archivistique ?

La normalisation de la description archivistique a abouti depuis les années 1980 à la publication par le Conseil international des archives de quatre normes internationales de description : ISAD(G) en 1994 et 1999 (norme générale de description des archives), ISAAR(CPF) en 1998 et 2004 (notices d’autorité des producteurs), ISDF en 2007 (description des fonctions) et ISDIAH en 2008 (description des institutions de conservation). La progression de l’utilisation des normes dans le réseau des archives s’est accompagnée d’effets très positifs : production de descriptions selon une structure identique, contribution à la formation des archivistes, gain d’efficacité du travail, accès du public à une présentation des données plus homogène. Continuer la lecture de Un projet de modélisation pour la description archivistique : présentation des travaux en cours du Conseil international des archives 

Comment mettre en valeur les débats publics grâce au web des données ? Un nouveau chantier de la DILA

L’initiative « DebatesCore » vient d’un constat mitigé qui a été fait après une douzaine d’années sur le référencement des débats publics sur internet : les présentations et les descriptions des débats publics produites par les différents acteurs en charge des débats sont très hétérogènes.

L’émergence d’un « nouveau web des données » favorise aujourd’hui la convergence des principaux acteurs du débat public en France pour harmoniser l’échange de données, favorisant ainsi l’accès du citoyen à la décision publique.

Les différents partenaires (Commission nationale du débat public, ministère de l’Environnement, Démocratie ouverte, Respublica Conseil, Sopinspace, Villes internet et vie-publique.fr) ont défini six objectifs au projet « DebatesCore ». Il s’agit en effet améliorer la qualité d’information du citoyen pour une meilleure participation à la concertation par trois leviers : assurer un recensement exhaustif (en automatisant les processus), développer un meilleur partage et une mutualisation de l’information entre acteurs du débat public et rentrer véritablement dans une démarche d’open data.

Le projet s’inscrit bien évidemment dans une démarche de rationalisation des moyens et des coûts pour chaque partenaire.

L’objectif est bien évidemment de montrer tout l’intérêt du web sémantique sur une communauté spécifique : le débat. Il s’agit par conséquent d’établir un modèle de données standardisé. La norme de description de ces débats publics, issue du DublinCore et, actuellement, soumis à un appel à commentaire, vise donc à faire émerger un « noyau » commun de standardisation comprenant des référentiels d’indexation partagé.

Adopté et porté à la fois par les décideurs et entités en charge des débats, comme par les prestataires opérateurs de plate-formes métiers, ce projet pourra ainsi mettre en synergie la communauté du débat public et plus largement de l’e-citoyenneté.

Pour plus d’informations :

Olivier GARRY

Responsable du pôle gestion des produits numériques à la direction de l’Information légale et administrative (DILA)