Archives du mot-clé producteur central

Découvrez le Dispositif d’accompagnement des missions pour l’archivage numérique (DiAMAN)

Les Archives de France ont lancé en 2014 un marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage destiné à aider les missions des Archives de France auprès des ministères, ainsi que les services d’archives ministériels, à mettre en œuvre des projets d’archivage numérique. À travers des prestations générales ou des prestations portant sur des projets spécifiques, DiAMAN vise à promouvoir la mise en place de politiques d’archivage numérique globales dans les départements ministériels.

Chaque prestation est conçue de manière à déboucher sur des livrables immédiatement utilisables par les missions, les services métiers concernés et les directions des systèmes d’information ministérielles (DSI), tout en servant d’expérimentation transposable dans les autres ministères et réutilisable dans le cadre du programme VITAM.

À la suite de l’étude menée en 2013 par le Service interministériel des Archives de France sur l’archivage des applications ministérielles à architecture centralisée déployées dans les services déconcentrés de l’État, DiAMAN permettra de définir des stratégies d’archivage pour certaines de ces applications et de préparer la pérennisation à long terme de leurs données les plus critiques.

Fin 2014, six prestations étaient en cours d’achèvement. Le lancement de DiAMAN a donné lieu à une étude de cadrage globale sur la prise en compte de l’archivage numérique dans les ministères, et à l’élaboration d’un plan d’actions opérationnel.

  1. Deux prestations portent sur l’intégration du cycle de vie des données dans des applications métier ministérielles (gestion des espaces et réserves naturels au ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie, gestion des référentiels de l’enseignement agricole au ministère de l’Agriculture).
  2. La mission des archives et la DSI des ministères en charge des affaires sociales ont entrepris, à partir d’un diagnostic général sur le parc applicatif des ministères, de systématiser l’expertise archivistique sur les nouvelles applications, de définir un plan d’action ministériel global, et de préparer les responsables des systèmes d’informations des directions métier à le mettre en œuvre.
  3. À l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (ASIP-Santé), dont la production est principalement numérique, DiAMAN contribuera à l’élaboration du tableau de gestion et à la préparation d’un marché d’externalisation des données numériques de l’agence.
  4. Enfin, au ministère de la Culture, une étude sur l’archivage des comptes de messagerie des agents ayant quitté le ministère permettra d’évaluer leur intérêt historique, d’élaborer des critères de tri, de préparer leur transfert aux Archives nationales, et de définir une procédure systématique lors du départ des agents. Cette prestation s’inscrit dans le prolongement de l’étude réalisée en octobre 2013 par l’équipe interministérielle VITAM sur l’archivage des messageries électroniques.

Amable Sablon du Corail et Mélanie Rebours,

Bureau des missions et de la coordination interministérielle